Le Verbe de Vie

Concours sur invitation pour la conception d'une chapelle.

L’œil et l’ouïe / Lumière et acoustique.

« Tu désires voir : Ecoute. L’audition est un degré vers la vision » « Seule l’ouïe atteint à la vérité parce qu’elle perçoit le verbe » « Il faut éveiller l’ouïe et l’exercer à recevoir la vérité »

Ces paroles de Saint Bernard sont encore amplifiées par le fait que, dans la tradition cistercienne, le parti pris de l’ouïe domine les trois autres, à savoir celui de la simplification (architecture épurée), celui de la réduction (notamment des ouvertures sur l’extérieur) et celui de la « rectangularité ».

Même s’il ne s’agit pas de concevoir une architecture fidèle aux principes cisterciens, cette analyse peut marquer le point de départ d’une réflexion architecturale, à savoir s’autoriser une liberté de conception architecturale et des vues sur l’extérieur mais dans le respect de cette exigence à offrir à l’ouïe.

Plusieurs exemples contemporains réussis d’églises ouvertes sur l’extérieur existent (Tadao Ando, Sanaksenaho) et les franciscains avaient déjà conçu une chapelle présentant une ouverture sur la nature.

Votre souhait de faire profiter à la chapelle de la course du soleil pourrait se traduire en « travaillant » la lumière suivant les orientations et les vues avec comme principe de ne montrer qu’un paysage fixe se modifiant au rythme des saisons sans faire référence à l’échelle de l’homme. Par exemple :

• Rendre aveugle ou limiter la lumière du Nord sans offrir de vues sur la cour afin de préserver l’intimité du lieu de prières (et éviter des déperditions)

• Ouvertures hautes et éventuellement en toiture au dessus du cœur à l’Ouest (en se préservant des rayons de soleil à contre jour)

  • Ouvertures cadrées au Sud sur la nature (en se préservant des risques de chauffe)

  • Voir si opportunité et possibilité de faire pénétrer des rayons de soleil à l’Est.

    Alors que l’acoustique cistercienne était adaptée au chant grégorien et à l’unisson de plain-chant, le chant polyphonique et la musique polyphonique exigent d’autres dispositions architecturales. L’utilisation du bois se révèle alors intéressante pour mettre en œuvre une acoustique légèrement porteuse offrant une réverbération naturelle.

Un exemple : La réussite de l’acoustique de la salle Cortot, dont les dimensions en plan ne sont pas éloignées de celle de la chapelle (30m x 10m) est due principalement à l’utilisation de panneaux de bois perforés.

Par ailleurs, la demande dans le cahier des charges d’une voûte acoustique permettra de diffuser le son u profit de l’assemblée. La voûte acoustique reprend une référence à l’architecture religieuse dans laquelle elle « réfléchit le verbe et féconde l’oreille ». Dans l’espace de la maison de Dieu et maison des hommes, elle répond à la voûte céleste et à la voûte du palais où vibre la parole.

Identité architecturale

Une des principales difficultés résidera à réussir l’intégration du nouveau bâtiment au sein du site existant qui ne présente pas de référence architecturale religieuse comme cela devait exister avant la transformation du lieu en château.

Or il est capital que la chapelle puisse revêtir un caractère signifiant, qu’elle soit pour la communauté la maison de Dieu et des hommes qui accueille et rayonne

Aussi, les proportions devront faire échos à l’échelle des bâtiments existants

Les activités annexes à la chapelle pourront permettre une transition architecturale entre l’ancien et le nouveau

Modularité

L’architecture et l’aménagement intérieur de la chapelle devront intégrer cette contrainte de modularité qui fait que « l’effectif » peut passer de 15 à plus de 150 personnes.

Cette contrainte devra être prise en compte en termes de proportions, d’acoustique et d’éclairage naturel.

Spécificités techniques

Le type de fondations sera validé en concertation avec un bureau d’études. Quoiqu’il en soit, le principe constructif envisagé est simple pour tenir compte de la nature du sol et du budget consacré aux travaux.

En effet, le choix retenu pour l’implantation du projet permet de systématiser le principe de fondations, excepté pour le chœur de la chapelle.

Une option structurelle consiste à localiser des longrines de fondation sur chacun des côtés, le long des bas côtés de la chapelle et de la salle des paroles. Ces fondations permettront de porter les volumes principaux et centraux (nef, accueil, salle des paroles).

Les volumes latéraux (bas côtés) seront portés par l’intermédiaire de fondations ponctuelles et par des porte-à-faux. Du côté du mur existant de soutènement, des appuis ponctuels pourront également être trouvés. Ce mur aura par ailleurs une importance visuelle.

Le clocher, en dehors de sa fonction religieuse, pourra être utilisé pour des notions de désenfumage et de ventilation.

La performance énergétique, le confort d’été et le confort d’hiver seront obtenus en mettant en œuvre les principes techniques suivants :

  • Isolation renforcée des murs (240mm), du sol et des plafonds (300mm)
  • Triple vitrage pour les ouvertures orientées au Nord
  • Stores solaires (à manœuvre manuelle)
  • Vmc double flux couplée ou non sur un puit canadien
  • Récupération des eaux de pluie
  • ​Etude à mener pour le chauffage en utilisant la pompe à chaleur existante. 
Houzz

Nos projets

 

Rénovation et Décoration de la Maison 
Découvrir de nouveaux lieux et concevoir une architecture en lien avec ces nouveaux territoires. 
Implantée physiquement à Lyon et en région parisienne, l'agence d'architecture "Architecture & Bois" se nourrit d'un plus vaste rayonnement géographique
qui est source d'inspirations (en France mais également à l'étranger où le petit nombre de réalisations ne demande qu'à croître...).

construction
En cours
achevés
Achevés
preparation
Non réalisés